Воскресенье, 16.06.2019, 18:51
Приветствую Вас Гость | RSS
Unofficial Russian Site Pleymo!
Главная | Anemia | Регистрация | Вход
Форма входа
Логин:
Пароль:

Menu Pleymo
  • Главная страница
  • Обратная связь
  • Гостевая книга
  • Немного о сайте
  • Друзья сайта
  • Форум Pleymo
  • Блог Pleymo
  • Биография
  • Дискография
  • Видеоклипы
  • Фото группы
  • Тексты и статьи
  • Тексты песен
  • Лирика на сайте
  • Туры Pleymo
  • Каталог файлов
  • Магазин Pleymo
  • Контакт инфо
  • Новые статьи


    Friends Pleymo
    Партнеры сайта

     
    Яндекс цитирования
    Calendar Pleymo
    «  Июнь 2019  »
    ПнВтСрЧтПтСбВс
         12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930




    Anemia

    L'eternelle envie d'encore, incertaine et sans remord
    Qui me cogne et qui me tord est une arme obscene
    Mais j'ai toujours peine a rester en place
    L'attention fait defaut et mes tensions te glacent
    Dans le flot de nos larmes qui se teignent
    Dans l'anneau de nos ames qui s'eteignent.
    Et le mal se tresse
    Il se dresse, il m'adore me retient
    Et mes fautes me blessent
    Contre mon stress je lutterai en vain
    Avec le temps il s'aggrave dans mon psychisme il se grave.
    L'egoisme a fait de moi son esclave, son roi
    Mais j'ai toujours eu du mal a laisser aller
    A prendre du temps pour t'observer
    Dans le peu qu'il nous reste pour rever
    Dans le feu de nos gestes au passe
    Et le mal se tresse il m'oppresse, me devore et me tient
    Et mes fautes ne cessent, contre mon stress je lutterai en vain
    Sept femmes ont verses trois cents larmes
    Dans tous les blocs ou tous est permis
    Pas une ame qui vive en paix
    Remets ton colt, reprends ta partie
    Connais la loi du plus fort
    Quelle belle matiere pour faire quelques vers
    A la page des faits divers
    Au sommet du monde, les enfants font la ronde
    Autour des balles qui grondent
    A l'heure ou Brooklyn est calme
    Sept momes dont la vie se fane
    Dans tous les blocs ou tous est permis
    Pas une ame qui vive en paix
    Remets ton colt, reprends ta partie
    Connais la loi du plus fort
    L'eternelle envie d'encore, incertaine et sans remord
    Qui me cogne et qui me tord est une arme obscene
    Mais j'ai toujours peine a rester en place
    L'attention fait defaut et mes tensions te glacent
    Dans le flot de nos larmes qui se teignent
    Dans l'anneau de nos ames qui s'eteignent.
    Et le mal se tresse
    /////
    Unofficial Russian Site Pleymo! 2007 © 2019